Amérique Joe Biden est l'ancien vice-président américain qui a officié sous l'administration de Barack Obama. Ce fervent démocrate fut l'un des premiers à dénoncer la responsabilité morale du 45e président des Etats-Unis, Donald Trump, vis-à-vis des deux tueries de masses d'El Paso et Dayton, qui ont eu lieu le week-end dernier. "Un terreau fertile au racisme", dénonçait-il en pointant du doigt les prises de parole du milliardaire américain.

Par conséquent, Joe Biden démontrait une fois de plus que le rejet de l'autre, la xénophobie et le racisme étaient à mille lieues de ses valeurs.

Mais la maladresse de l'ancien numéro deux américain est de notoriété publique. En pleine campagne présidentielle, lors d'un meeting ce jeudi 8 août dans une ville d'Iowa, la langue de l'homme politique de 76 ans a fourché. 

"Aussi intelligents... que les enfants blancs"

S'exprimant au sujet du thème de l'éducation, Joe Biden a ainsi déclaré: “Il y a cette idée que si vous pauvres, vous n’y arriverez pas. Les enfants pauvres sont aussi intelligents que les enfants blancs.

Malaise. Un blanc. Puis le début des applaudissements, et Joe Biden qui reprend: "... que les enfants riches, les enfants noirs, les enfants asiatiques. Non mais je le pense vraiment, il faut y réfléchir." Il n'en a pas fallu davantage à l'équipe de campagne de Donald Trump pour saisir au vol la perche tendue.

Andrew Clark, le directeur de campagne pour la réélection du président américain en 2020, a profité de la bourde de Joe Biden pour créer la polémique sur Twitter, ajoutant un commentaire au passage: "Bonne chance pour rattraper ça!"