Le budget en vigueur arrivait à échéance le 11 décembre à minuit. Il y avait donc urgence pour que les parlementaires agissent s'ils voulaient éviter que les financements publics se retrouvent à sec.

Républicains et démocrates ont finalement approuvé dans les deux chambres une loi budgétaire qui repousse au 18 décembre, à minuit, cette échéance.

Mercredi, la Chambre, à majorité démocrate, l'avait approuvée par 343 voix contre 67. Le Sénat, contrôlé par les républicains, a suivi vendredi.

Le président Donald Trump a promulgué la loi peu après.

L'adoption de ce texte est toutefois "un aveu d'échec" à parvenir à un "compromis", avait déploré mercredi le chef de la majorité démocrate de la Chambre, Steny Hoyer.

Des mots qui ont résonné avec d'autant plus de force que républicains et démocrates échouent en parallèle depuis des mois à trouver un accord sur un vaste plan d'aide pour lutter contre la pandémie.

Plusieurs propositions circulent, dont les principales viennent d'une part d'un groupe d'élus républicains et démocrates et de l'autre, de la Maison Blanche.

Là aussi, le temps presse.

Les aides accordées aux chômeurs dans le cadre du gigantesque plan de relance de 2.200 milliards de dollars adopté au printemps expirent au lendemain de Noël et les expulsions de locataires seront de nouveau autorisées, alors que des millions d'Américains sont désormais incapables de payer leur loyer faute de revenus suffisants.