Le mari d'une femme sexagénaire ayant contracté le nouveau coronavirus en Chine a été contaminé à son retour à Chicago, ont annoncé les autorités sanitaires américaines jeudi.

"Nous savons que cela peut paraître inquiétant", a déclaré le directeur des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), Robert Redfield, mais "le risque immédiat pour les Américains est faible", a-t-il insisté, en soulignant qu'il s'agissait d'une contagion entre époux.

"Cela ne se répand pas largement dans la communauté, nous estimons que la population ne court pas de risque", a dit Ngozi Ezike, directrice de la santé publique de l'Illinois, où se trouve Chicago.

La femme sexagénaire avait voyagé à Wuhan et était revenue à Chicago le 13 janvier. Son mari n'était pas allé en Chine et a attrapé le virus par sa femme après son retour.

Les Etats-Unis ne recommandent pas le port de masques, a répété Nancy Messonnier, directrice des maladies respiratoires aux CDC.

A la place, les consignes restent les mêmes que contre les maladies infectieuses de cette saison: "Lavez-vous les mains, couvrez-vous la bouche quand vous toussez, prenez soin de vous", a dit Nancy Messonnier.

La femme reste hospitalisée et "va bien", son mari a été hospitalisé récemment et "est stable", selon Jennifer Layden, directrice médicale de l'Etat de l'Illinois. C'est un sexagénaire qui avait par ailleurs "plusieurs affections médicales".

Au total, les Etats-Unis ont six cas confirmés de pneumonie virale causée par le nouveau coronavirus. Des analyses sont en cours sur 92 personnes dans le pays.

Les cinq premiers cas ont tous été contaminés en Chine".