Le maire de Minneapolis a décrété un couvre-feu pour lundi soir après les échauffourées qui ont suivi la mort dimanche de Daunte Wright, un jeune Afro-Américain tué par la police dans la banlieue de cette grande ville du nord des Etats-Unis. "Nous devons avoir la paix ce soir", a affirmé Jacob Frey, en décrétant un couvre-feu de 19H00 à 06H00 locales. Le couvre-feu sera également en vigueur à St-Paul, la ville-jumelle de Minneapolis et dans les trois comtés de l'agglomération, ont précisé le maire de St-Paul et le gouverneur du Minnesota.

Dimanche soir, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés devant le poste de police de Brooklyn Center, près de Minneapolis, pour protester contre la mort de Daunte Wright, tué par une policière lors d'un contrôle routier.

Des échauffourées ont opposé les manifestants et les forces de l'ordre, et une vingtaine de magasins ont été pillés, selon les autorités locales qui ont arrêté une trentaine de personnes.

L'agente a confondu son arme de service et son pistolet à impulsion électrique et tiré une balle qui a mortellement atteint le jeune homme de 20 ans, a indiqué lundi matin la police locale.

"La douleur que nous ressentons ne peut pas se traduire par la violence, la destruction de moyens d'existence ou de petits magasins locaux", a expliqué Jacob Frey, en annonçant le couvre-feu.

Il a souligné que les forces de l'ordre et la Garde nationale du Minnesota seraient déployées en nombre dans l'agglomération. Environ 500 soldats de la Garde nationale sont déjà sur place, selon les autorités.

Ce nouveau décès intervient au moment où se déroule à Minneapolis le procès de Derek Chauvin, le policier blanc accusé du meurtre de George Floyd l'an dernier. La mort de ce quadragénaire afro-américain avait entraîné des émeutes dans plusieurs villes américaines et des manifestations historiques contre le racisme aux Etats-Unis et dans le monde.