"Comme ça, dans quelques années, ils pourront dire à leur petits-enfants et à leurs enfants, 'regarde, je me souviens qu'en 2020 j'ai eu le Covid, qui était alors une pandémie, une maladie mortelle, et j'ai survécu, voilà mon tatouage'", a expliqué ce tatoueur mexicain à l'AFP.

Il a décidé en fin de semaine dernière de lancer cette campagne gratuite de tatouage à Monterey, en "cadeau à tous ceux qui ont perdu quelque chose" pendant l'épidémie.

Oscar Morales, 20 ans, s'est fait tatouer sur le bras l'inscription pour se souvenir qu'il a probablement infecté, par négligence au début de l'épidémie, trois membres de sa famille, qui ont toutefois survécu.

"Je ne faisais pas attention (...) mais depuis que j'ai été testé positif, c'est protection maximum, avec masque en permanence et désinfection des mains", explique le jeune homme qui ne quitte plus son masque blanc de protection contre le virus.

Le Mexique a enregistré officiellement plus de 64.000 morts et près de 600.000 personnes infectées par le Covid-19.