Luke Mogelson en a vu d'autres. Ce grand reporter a notamment vécu en Afghanistan pendant plusieurs années, et a couvert l'actualité syrienne. Le 6 janvier dernier, ce reporter se trouvait avec les sympathisants de Donald Trump lors de l'assaut du Capitole. Téléphone à la main, il a filmé l'insurrection au plus près. Il a notamment approché Jake Angeli, membre de la mouvance conspirationniste QAnon, dont le visage a fait le tour du monde

Dans son récit, le New Yorker raconte qu'au milieu de la foule en colère, Mogelson a très vite senti que quelque chose se préparait. Il s'est donc emparé de son smartphone pour filmer le déferlement de violence des pro-Trump. Il en ressort une vidéo de plus de 12 minutes, dans laquelle on assiste à certaines scènes hallucinantes.

"Il doit bien y avoir quelque chose à utiliser contre ces ordures"

L'une d'elles montre les assaillants fouiller les bureaux des sénateurs (à environ 5 min sur la vidéo). Celui du républicain Ted Cruz est passé au peigne fin. Pour rappel, le Congrès devait certifier les résultats de l'élection présidentielle ce jour-là. Une simple formalité en temps normal. 

"Regardez! L'objection de Ted Cruz au décompte en Arizona. Il avait l'intention de nous lâcher depuis le début !", lance un manifestant. "Oh non! Attendez, en fait c'est bon... Il est avec nous ! Il est avec nous ! " D'autres cherchent ensuite des documents, en prenant des photos. "Il doit bien y avoir quelque chose là-dedans qu'on peut utiliser contre ces ordures", peut-on aussi entendre.

Au loin, résonne alors la voix de Jake Angeli. Il entame un chant sur le balcon du Sénat avant de descendre pour prier avec d'autres sympathisants, dans une scène assez hallucinante.

"Même si le film n'avait initialement pas pour but d'être diffusé, il documente un événement historique et sert de complément au reportage de Mogelson." Le reportage en question sera publié dans le magazine le 25 janvier.