Le journaliste Bob Woodward prépare, depuis plusieurs mois, un livre nommé "Rage" qui raconte les dessous de la présidence de Donald Trump. Woodward a suivi le président durant de longs mois, et il a pu s'entretenir avec lui régulièrement. Avant la sortie prévue le 15 septembre, plusieurs médias, dont CNN, ont divulgué des extraits audios de conversations entre Trump et Woodward.

Le 7 février, Trump reconnait s'être entretenu avec Xi Jinping à propos du coronavirus: "Le virus se transmet par l'air Bob, c'est beaucoup plus compliqué qu'un virus qui se transmet au toucher. Là, il suffit de respirer et il se transmet. Et ce virus est cinq fois plus mortel que la grippe."

Publiquement, Trump continuait cependant d'être optimiste. Durant plusieurs interventions en février, il déclare même que "tout est sous contrôle et que les nouveaux cas seront bientôt proche de 0".

Dans un nouvel enregistrement daté du 19 mars cette fois, l'ancien magnat de l'immobilier reconnaît vouloir minimiser la dangerosité du virus: "Je vais être honnête Bob. Je voulais minimiser les choses, et je continue de le faire parce que je ne veux pas créer de panique."

Suite à ces révélations, c'est Joe Biden qui est monté au créneau sur Twitter: "Donald Trump savait que le COVID-19 était dangereux. Il savait que c'était mortel. Et il l'a délibérément minimisé. Aujourd'hui, près de 200 000 Américains sont morts. C’est inadmissible."

Le coronavirus a fait actuellement près de 190.000 morts aux Etats-Unis.