Donald Trump était "prêt à mettre en péril" la sécurité des Etats-Unis pour tirer un bénéfice personnel dans l'affaire ukrainienne, a affirmé mercredi le parlementaire démocrate chargé de la nouvelle phase d'enquête en destitution visant le président au Congrès américain. En demandant à Kiev d'enquêter sur Joe Biden, son rival potentiel lors de la présidentielle américaine de 2020, Donald Trump "a directement et explicitement invité une ingérence étrangère dans nos élections", a déclaré Jerry Nadler, président de la commission judiciaire de la Chambre des représentants, en ouverture d'une audition publique. "Il était prêt à mettre en péril notre sécurité et ses fonctions pour son bénéfice personnel et politique", a-t-il ajouté.

De son côté, un parlementaire républicain a suggéré mercredi que les démocrates voulaient monter un "coup d'Etat" en lançant leur procédure de destitution contre Donald Trump, à l'ouverture du débat juridique qui pourrait mener à la mise en accusation du président américain.

La procédure est une "imposture", a dénoncé Doug Collins, numéro deux de la commission judiciaire. Puis il a repris, ironique, une ancienne déclaration de Jerry Nadler, lors de la procédure de destitution de Bill Clinton: "Ce coup d'Etat partisan sera marqué d'infamie dans l'Histoire de la Nation".

Jerry Nadler © AFP