"C'est avec une profonde douleur que nous annonçons la mort de notre père chéri", ont écrit ses enfants Alvaro, Javier et Ignacio Vazquez, en soulignant qu'il s'agissait d'une mort "naturelle" provoquée par sa maladie.

L'ancien président est décédé "alors qu'il se reposait dans son foyer entouré de parents et amis", a précisé la famille, qui a tenu à "remercier tous les Uruguayens pour l'affection qu'il a reçue pendant de si nombreuses années".

Des milliers d'Uruguayens sont descendus dans la rue à Montevideo pour dire au revoir au premier président de gauche du pays.

Parti du centre de la capitale, le cortège funèbre est arrivé dans le cimetière du quartier où était né l'ancien président. Là, ses enfants ont porté le cercueil recouvert du drapeau national, puis la famille s'est réunie pour un hommage religieux. Après ce bref hommage, le cercueil a été mis en terre sous les applaudissements de son entourage.

L'actuel président, Luis Lacalle Pou (centre-droit), a salué "l'esprit de dialogue personnel et politique" de son prédécesseur. "Il a servi son pays et a obtenu d'importantes avancées. Il était le président des Uruguayens", a-t-il ajouté en décrétant trois jours de deuil national.

"Je veux qu'on se souvienne de moi comme d'un président sérieux et responsable", avait déclaré Tabaré Vazquez lors de sa dernière interview, diffusée il y a une semaine à peine.

Son médecin personnel avait annoncé en août 2019 que M. Vazquez, alors président, souffrait d'un cancer du poumon, tout en soulignant que cette maladie ne l'empêchait pas d'exercer ses fonctions.

Tabaré Vazquez a gouverné par deux fois l'Uruguay sous l'étiquette du Frente amplio (FA, gauche). Son premier mandat de cinq ans s'était déroulé de 2005 à 2010, et le deuxième du 1er mars 2015 au 1er mars 2020.

L'oncologue s'est illustré en faisant du pays en 2006 le premier d'Amérique latine, et le cinquième au monde, à bannir la cigarette des lieux publics.

Un combat qui avait une résonance personnelle pour Tabaré Vazquez, marqué par la mort, entre 1962 et 1968, de sa soeur, sa mère et son père d'un cancer.