Deux hommes ont été capturés lors du raid contre Abou Bakr al-Baghdadi qui a conduit à la mort du chef du groupe Etat islamique (EI) dans la nuit de samedi à dimanche, a affirmé lundi le chef d'état-major de l'armée américaine, le général Mark Milley. "Deux hommes ont été capturés" lors de l'assaut et "nous les détenons dans un endroit sécurisé", a déclaré le général Milley lors d'une conférence de presse au Pentagone où il devait donner des détails sur l'opération menée dans le nord-ouest de la Syrie.

"Alors qu'elles sécurisaient l'objectif, les forces américaines ont découvert que Baghdadi se cachait dans un tunnel, le groupe d'assaut s'est rapproché de Baghdadi et a stoppé lorsqu'il a fait exploser sa ceinture d'explosifs", a raconté le général.

Les restes du chef de l'EI "ont alors été transportés dans un endroit sécurisé pour faire confirmer son identité grâce à des analyses ADN", a-t-il ajouté, affirmant que le "traitement" de ces restes avait été fait "de façon appropriée".

Le haut responsable a assuré que l'assaut avait été mené "uniquement" par des militaires américains. Ceux-ci ont récupéré du "matériel" qui en train d'être exploité, a-t-il expliqué.

"La situation sécuritaire en Syrie reste complexe", a pour sa part déclaré le ministre de la Défense, Mark Esper, car "de nombreux acteurs étatiques et non-étatiques se disputent le contrôle des territoires et des ressources de ce pays".

Le "califat" territorial de l'EI a été déclaré défait par les Américains en mars dans son dernier réduit en Syrie.