Lors d'un premier incident, alors que les bureaux de vote étaient ouverts depuis un peu plus d'une heure, un homme s'est approché et a jeté une tête humaine à l'intérieur, selon un rapport du bureau du procureur de l'État de Basse-Californie.

Le vote a été momentanément perturbé et l'intervention de la police a été nécessaire pour emporter la tête.

Quelques heures plus tard, dans un bureau de vote de la même zone, un homme s'est approché et a laissé une autre tête ainsi que des restes humains démembrés dans une boîte en bois, placée juste à côté de l'urne.

À proximité d'un autre bureau de vote, des sacs contenant des restes humains ont également été découverts, selon le rapport du procureur.

© AFP

Cette suite d'incidents s'est produite dans la même circonscription électorale de Tijuana, en bordure de San Diego, en Californie.

Au coeur des violences liées à la drogue, Tijuana a déjà été le théâtre de découvertes macabres de restes humains.

Il y a quelques années, un corps nu avait été retrouvé pendu à un pont, les doigts et la langue coupés, cousus ensemble et placés autour de son cou.

Un autre homme a été retrouvé pendu, nu et avec ses organes génitaux dans la bouche.

Le Mexique a organisé des élections dimanche pour renouveler les 500 sièges de la Chambre des députés et élire plus de 20.000 responsables locaux. La campagne a été marquée par des violences, avec 89 politiciens tués depuis septembre, dont 36 candidats ou pré-candidats, selon le cabinet de conseil Etellekt.

Selon les chiffres officiels, plus de 300.000 personnes ont été tuées au Mexique depuis 2006, année où le gouvernement fédéral a lancé une opération militaire d'envergure contre les cartels de la drogue.