Donald Trump a fait une confidence ce jeudi soir devant un parterre de Républicains à Baltimore (Maryland). Il a expliqué pourquoi, selon lui, il avait toujours le teint orange. Et, non, ce ne serait pas dû à un abus de bancs solaires. Selon le principal intéressé, le coupable n'est autre que... les ampoules à basse consommation.

"J'ai fait des recherches concernant les ampoules à basse consommation. On nous a obligés à les utiliser. Et je suis celui qu'on a le plus forcé à les utiliser. Mais la lumière n'est pas bonne... J'ai toujours l'air orange" , a-t-il déclaré devant une audience qui s'est aussitôt mise à rire. "Mais c'est pareil pour vous" , a-t-il embrayé. "La lumière est la pire qui soit. Mais le plus important, c'est qu'elles sont beaucoup plus chères que nos vieilles ampoules à incandescence qui fonctionnaient très bien. Et, en plus, il faut prendre beaucoup de précaution pour les utiliser. Il y a des avertissements. Si elles cassent, c'est considéré comme un déchet dangereux."

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump se prononce en faveur des vieilles ampoules à incandescence qui ont pourtant été violemment critiquées pour le gaspillage énergétique qu'elles engendraient. En effet, seulement 10% de l'énergie produite est utilisée pour éclairer ; les 90% restants sont employés à chauffer le filament présent. C'est notamment la raison pour laquelle l'Union européenne a décidé de s'en débarrasser. Les Etats-Unis, via George W. Bush et Barack Obama, ont également pris des mesures pour les faire progressivement disparaître du marché américain. Malheureusement, Donald Trump n'apprécie pas ce retrait, il souhaite " laisser le choix aux Américains sur la manière d'éclairer les maisons et les entreprises ", expliquent Les Echos

Or, selon le Conseil de défense des ressources naturelles cité par le journal, "éliminer les ampoules à incandescence aurait permis d'économiser la production équivalant à 25 usines électriques, soit la consommation de Etats du New Jersey et de Pennsylvanie".