"La Serbie et le Kosovo se sont engagés en faveur d'une normalisation économique", a déclaré M. Trump depuis le Bureau ovale, sans autres précisions sur la portée exacte de cet accord. "L'économie peut rassembler les peuples", a-t-il estimé.

"C'est véritablement historique", a-t-il ajouté, en présence du président serbe Aleksandar Vucic et du Premier ministre kosovar Avdullah Hoti, assis à ses côtés.

M. Vucic a de son côté estimé que M. Trump avait fait un "excellent travail" et l'a invité en Serbie.

Belgrade refuse de reconnaître l'indépendance proclamée en 2008 par le Kosovo après la guerre de la fin des années 1990, qui a fait 13.000 morts. Et la Serbie est soutenue par ses alliés russe et chinois, tandis que les Américains figurent parmi ceux qui avaient immédiatement reconnu le nouvel Etat kosovar.