Le président américain Donald Trump a prolongé la suspension de l'octroi de certains visa de travail et cartes vertes jusqu'au mois de mars, justifiant la mesure comme moyen de protéger les emplois pour les citoyens américains dans la foulée de la pandémie de coronavirus.

Autoriser les travailleurs migrants dans le pays "poserait un risque de déplacement et désavantagerait les travailleurs américains durant la reprise économique suivant l'épidémie de Covid-19", établit une déclaration présidentielle jeudi.

Les mesures imposées en avril et juin qui ont restreint de manière significative l'immigration légale vers les USA devraient rester en place à ce stade, poursuit le document.

Les limites doivent resteront de mise au moins jusqu'au remplacement du président sortant Donald Trump (républicain) par le président élu Joe Biden (démocrate) en janvier.