L’Utah, improbable baromètre de l’impopularité de Donald Trump

Cet État de l’Ouest n’a plus élu un président démocrate depuis 1964. Le candidat républicain n’y enregistre pourtant que dix points d’avance sur Joe Biden. Un désaveu qui s’explique par la désillusion des mormons.

Philippe Paquet, envoyé spécial à Vernal (Utah)
L’Utah, improbable baromètre de l’impopularité de Donald Trump
©AFP
Sur la route nationale 40 qui relie Denver à Salt Lake City, Vernal, une localité de 10 000 habitants dans le nord-est de l’Utah, peut difficilement passer pour un “hot spot” de l’élection présidentielle américaine. Comme le rappelle le souriant sauropode rose grandeur nature qui accueille les visiteurs à l’entrée de la ville, la région...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet