Élection américaine: entre religion et politique, l’étrange cas Paula White

Élection américaine: entre religion et politique, l’étrange cas Paula White
©Brian Widdis
Maxence Dozin - Envoyé spécial à Orlando (Floride)
En ce dimanche brumeux, le parking de l’église City of Destiny, au nord d’Orlando, est au quart rempli. Situé dans une zone terne de la petite ville d’Apopka, pourtant elle-même cossue, le bâtiment ultramoderne peut accueillir jusqu’à 500 personnes. Les messes sont par ailleurs retransmises sur Internet. Une chance en ces temps de coronavirus. L’église City of Destiny est dite "noire", dans la mesure où la majorité des paroissiens le sont. Mais cette majorité est courte toutefois, des Blancs et quelques hispaniques se signalant également dans l’assistance. Le particularisme de la confession évangélique, outre un soutien généralement affiché aux conservateurs,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet