Ce mercredi 6 janvier, les Etats-Unis devraient mettre un point final à une élection présidentielle mouvementée . Alors que l'actuel président américain refuse toujours de concéder sa défaite, le Congrès devrait certifier la victoire de son rival démocrate, Joe Biden. Donald Trump espère toutefois qu'il en soit autrement, persuadé de pouvoir profiter du fait que son vice-président, Mike Pence, occupe la présidence du Sénat. Dans un tweet posté ce mardi matin , le locataire de la Maison-Blanche a estimé que si celui-ci "se montrait à la hauteur", ils "gagneraient la présidence". Mais il semblerait que le vice-président ait très rapidement douché les espoirs du magnat de l'immobilier. 

Selon des informations de CNN et du New York Times, les deux hommes se seraient brièvement entretenus au sujet de cette journée cruciale. Trump aurait à nouveau tenté de faire pression sur Pence, en lui indiquant qu'il serait dommageable politiquement pour ce dernier de ne pas tout faire pour bloquer la certification du résultat du scrutin présidentiel. Mais le vice-président ne se serait pas laissé démonter. En effet, il aurait immédiatement fait savoir au président qu'il lui était impossible de faire entrave à ce processus démocratique.

Si cette entrevue a bien eu lieu, Trump a toutefois nié que son vice-président lui ait tenu tête. "Fake news", a commenté le locataire de la Maison-Blanche. "Il n'a jamais dit cela. Le vice-président et moi sommes totalement en accord sur le fait que le vice-président a le pouvoir d'agir."

Mais, pour CNN , la vérité serait bien différente. Les relations seraient même désormais tendues entre Trump et Pence. Une source du média américain aurait même jugé fort probable que le président américain s'en prenne très rapidement à son vice-président, peut-être même dans un discours ce 6 janvier.