Désormais ex-président des États-Unis, Donald Trump peut toujours compter sur ses supporters et des membres du parti Républicain. Coriaces, ils n'abandonnent rien et sont encore déterminés à prouver que l'adversaire de Joe Biden a gagné l'élection présidentielle, ou du moins qu'il a remporté plus d'États que ce qui a été officiellement annoncé. C'est ce qu'il se passe en Arizona pour le moment, où le Sénat de cet l'État du sud-ouest a même trouvé un nouveau moyen pour faire recompter les votes de l'élection du 3 novembre, rapporte De Morgen.

Les Républicains sont majoritaires au Sénat en Arizona, mais le bastion rouge a été remporté par Joe Biden à la présidentielle de 2020, et une partie d'entre eux fait pression depuis plusieurs mois pour obtenir un recomptage des voix. Plusieurs fois, cela a été refusé par l'autorité en charge de superviser l'élection présidentielle. Mais un juge a fini par accepter la demande et les Républicains de l'État, sous la coupe de Kelli Ward, partisane de Trump, ont engagé une entreprise privée pour effectuer leurs vérifications.

La société, Cyber Ninjas, dispose donc maintenant des ordinateurs utilisés pour voter en novembre et des votes émis par les Américains d'Arizona. Si les Républicains affirment ne pas vouloir renverser l'élection, simplement "identifier toute faille dans le système électoral", du côté des Démocrates, on trouve cette manière de faire assez louche. Notamment parce qu'en plus d'être une entreprise privée, Cyber Ninjas est dirigée par un adepte des théories du complot, un certain Doug Logan. Et puis le recomptage se fait à la main, par des personnes retraitées non formées au matériel utilisé pour compter les votes, et est financé en grande partie par les dons des partisans de Donald Trump. Mais, si cela peut rassurer les Démocrates, la pièce où Cyber Ninjas s'occupe de la vérification des voix électorales est équipée de caméras.