"Je suis confiant dans le fait que d'ici l'été nous nous serons nettement rapprochés de l'immunité collective", a déclaré le nouveau locataire de la Maison Blanche.

Interrogé sur la date à laquelle tous les Américains souhaitant bénéficier du vaccin le pourront, il a répondu: "le printemps".

"Je pense que cela représente un défi logistique sans précédent dans l'histoire de notre pays mais je pense que nous pouvons le faire", a-t-il affirmé.