A trois semaines des élections présidentielles américaines, les appels au vote et à la mobilisation se succèdent dans le rang des stars. Ce mercredi, c'était au tour de Demi Lovato de livrer un message engagé.

Dans son single "Commander in Chief", qui comptabilise déjà plus de 2.300.000 vues sur Youtube, la chanteuse de 28 ans critique ouvertement le locataire de la Maison Blanche, sans pour autant prononcer une seule fois son nom au cours des 3 minutes 19 que dure le titre. Parmi les paroles les plus cinglantes, on peut notamment citer: "Nous sommes dans un état de crise, des gens meurent pendant que tu te remplis les poches", ou encore " Si je faisais ce que tu fais, je ne pourrais pas dormir".

Plusieurs références aux dernières sorties polémiques du Président Donald Trump peuvent également être soulignées, telles que: "Tu ne te lasses pas d'essayer d'éteindre les incendies avec des tracts et de prier pour la pluie", en référence à sa gestion douteuse des feux de forêts qui ont récemment ravagé l'ouest des Etats-Unis.

Au-delà de ces paroles puissantes, Demi Lovato mène une véritable campagne de sensibilisation au vote. Au travers de nombreux messages sur les réseaux sociaux, l'Américaine incite ses fans à se rendre aux urnes ce 3 novembre: "Je vous invite tous à vous joindre à moi et à voter pour les élections de cette année", écrit-elle notamment sur Instagram.


Ce titre, qui traduit explicitement les opinions politiques de la chanteuse-compositrice, n'a pas manqué de faire réagir ses fans. Certains applaudissent sa démarche, d'autres sont plus sceptiques. Mais Demi Lovato n'en démord pas: "Je me fiche littéralement de savoir si cela va ruiner ma carrière (...). Je publie cette chanson, même au risque de perdre des fans", déclare la chanteuse.