En effet, les Etats du Wisconsin (10 grands électeurs), du Michigan (16), de Pensylvanie (20) et du Nevada ont fait savoir qu'ils n'étaient pas en mesure de donner les résultats complets des votes dans l'immédiat.

C'est en tout cas ce qu'a relayé la journaliste Saleha Mohsin, sur base de sources officielles. Le Michigan aurait besoin d'un délai supplémentaire, à savoir jusque vendredi, pour annoncer le résultat des élections. La cause du problème ? Les machines qui ne compteraient pas les bulletins aussi vite que prévu.

L'Etat du Nevada a annoncé qu'aucun nouveau résultat ne sera donné avant jeudi soir (heure belge). Les votes qui restent à dépouiller comprennent les bulletins par correspondance reçus lors de l'élection.

De son côté, la ville d'Atlanta, située dans l'Etat de Géorgie (16 grands électeurs) où 80% des votes ont déjà été révélés, est dans l'incapacité de fournir les résultats définitifs en raison notamment d'un dégât des eaux dans la salle de dépouillement. Le comptage reprendra au petit matin.

La dernière grosse incertitude concerne le swing state de Caroline du Nord (15). 95% des bureaux de vote y étaient dépouillés à 9h45, mais aucun candidat ne pouvait encore être annoncé vainqueur.

Les résultats sont encore attendus en Alaska. Mais l'issue y semble moins incertaine. Donald Trump devrait l'emporter.