A maintenant trois semaines de l' élection présidentielle, les deux candidats Joe Biden et Donald Trump enchaînent les meetings dans différentes villes américaines.

Ce mercredi 14 octobre, Donald Trump se rendait à Des Moines, dans l'Iowa, pour tenter de glaner de nouveaux partisans. Au cours de ce rassemblement, peu avant que le Républicain monte sur scène, la célèbre chanson "In the Air Tonight" de Phil Collins a été diffusée, au grand désespoir du chanteur. Selon le site web musical The Consequences of Sound, l'équipe de Phill Collins a donc décidé de porter plainte, car Trump n'avait pas la permission d'utiliser le titre: "Nous sommes bien conscients de l'utilisation de cette chanson par la campagne de Trump et nous avons déjà envoyé une lettre de "cessation et d'abstention" par l'intermédiaire de nos avocats qui continuent à surveiller la situation", a confié le porte-parole du chanteur au site d'informations américain.


Phil Collins s'ajoute à la longue liste d'artistes qui se sont déjà plaints de l'usage abusif de leurs créations lors des meetings du locataire de la Maison Blanche. Parmi eux, on retrouve notamment les Rolling Stones ou Leonard Cohen, qui sont même allés plus loin en menaçant l'équipe présidentielle de poursuites judiciaires.