"Il n'a encore rien fait", a lancé M. Trump lors d'un bref échange avec des journalistes dans le Bureau ovale de la Maison Blanche.

"Ils n'ont pas beaucoup cherché et, pour être honnête, c'est décevant", a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, a-t-il encore confiance en ce ministre ultra-conservateur, qui a longtemps fait partie de son premier cercle?

"Posez-moi la question dans quelques semaines", a répondu le locataire de la Maison Blanche, réitérant ses accusations de "fraude", sans apporter d'éléments concrets à l'appui.

"A ce stade, nous n'avons pas vu de fraude à une échelle susceptible de changer le résultat de l'élection", a déclaré mardi Bill Barr.

"Il y a eu des allégations de fraudes systématiques, selon lesquelles des machines auraient été programmées pour fausser les résultats des élections", a-t-il rappelé. Mais les ministères de la Sécurité intérieure et de la Justice "ont enquêté et, pour l'instant, n'ont rien trouvé pour les étayer".

Une mois après le scrutin, Donald Trump refuse toujours de concéder sa défaite. Il a introduit des dizaines de recours en justice qui, pour la plupart, ont été rejetés par les tribunaux ou abandonnés.