La lettre, publiée jeudi, soutient que le président actuel a démontré qu'il n'est "pas à la hauteur des énormes responsabilités de sa fonction".

Les 489 signataires affirment aussi que M. Biden - un ancien vice-président - dispose de l'"expérience et de la sagesse pour piloter l'Amérique à travers une période douloureuse".

"Nous sommes d'anciens fonctionnaires qui avons consacré notre carrière et dans de nombreux cas risqué notre vie pour les États-Unis. Nous sommes des généraux, des amiraux, des sous-officiers supérieurs, des ambassadeurs et des dirigeants civils de la sécurité nationale", poursuit la lettre.

"En raison de son attitude dédaigneuse et de ses échecs, nos alliés ne nous font plus confiance et ne nous respectent plus, et nos ennemis ne nous craignent plus", ajoutent les signataires, réunis au sein d'un groupe appelé "National Security Leaders For Biden".

"Nous sommes républicains, démocrates et indépendants. Nous aimons notre pays. Malheureusement, nous craignons aussi pour lui", font-ils valoir.

Parmi les signataires figure un ancien numéro deux de la hiérarchie militaire américaine, le général Paul Selva, qui a terminé sa carrière militaire en juillet 2010 comme vice-chef d'état-major inter-armées.

La publication de cette lettre intervient mois d'un mois après une polémique causée par la publication d'un article dans le magazine américain 'The Atlantic' affirmant que M. Trump aurait en 2018 traité de "losers" ("perdants") et de "suckers" ("crétins") les soldats morts lors de la Première Guerre mondiale.

Le président avait vivement réagi, en dénonçant avec virulence les propos de "minables sans scrupule" et de "menteurs". "Je serais prêt à jurer sur n'importe quoi que je n'ai jamais dit ça à propos de nos héros tombés au combat", avait-il ajouté.