La cour suprême des Etats-Unis a infligé mardi un revers à Donald Trump en refusant de se saisir d'un recours formulé par ses alliés pour bloquer la certification des résultats de l' élection présidentielle dans l'Etat-clé de Pennsylvanie.

Le temple du droit américain, qui compte trois magistrats nommés par Donald Trump sur neuf, n'a pas motivé sa décision, la première sur le sujet depuis que le président républicain s'est lancé dans une guérilla judiciaire pour contester sa défaite face au démocrate Joe Biden.