Alors que le mandat de Donald Trump à la tête des Etats-Unis touche à sa fin, l'actuel président américain refuse toujours de concéder sa défaite. Le locataire de la Maison-Blanche a même demandé à ses partisans de se rassembler ce 6 janvier, dans un ultime effort visant à mettre la pression sur le Congrès pour ne pas certifier la victoire de Joe Biden. Et ceux-ci semblent décider à soutenir leur candidat jusqu'au bout. Mais ce n'est pas leur obstination qui a fait beaucoup parler d'elle ces dernières heures, c'est surtout le contexte dans lequel se déroulent les rassemblements pro-Trump à Washington. Parmi les centaines de partisans de l'actuel président présents à un meeting, peu de personnes portaient un masque. Plus encore, ils ont été encouragés à se prendre dans les bras et à répandre le virus. 

C'est Clay Clark, fervent supporter de Trump, qui, sur scène, a tenu ces propos qui ont suscité de vives interrogations, alors que les Etats-Unis font face à un important taux de contaminations et un nombre de décès record. "Le Covid-19 est un canular", a-t-il lancé à l'assemblée. "Faites un câlin à la personne à côté de vous, faites un câlin à quelqu'un que vous ne connaissez pas. Allez propagez le virus. C'est un événement super-contaminateur!" De nombreux Américains présents se sont alors exécutés et ont serré dans leurs bras leur voisin, faisant fi des gestes barrières et des mesures sanitaires.

Il a pourtant déjà été démontré que les rassemblements électoraux qu'a tenus le locataire de la Maison-Blanche, durant lesquels les participants ne respectaient pas toujours les règles Covid, avaient été à l'origine de dizaines de milliers d'infections. 

Des milliers de manifestants pro-Trump sont encore attendus ce mercredi 6 janvier à Washington alors que le Congrès se réunit pour valider les résultats de l'élection présidentielle. La session conjointe de la Chambre des représentants et du Sénat devrait se prolonger jusque tard dans la nuit de mercredi à jeudi. L'issue ne devrait toutefois pas être surprenante et Joe Biden devrait être certifié vainqueur du scrutin.