Les images du Capitole pris d'assaut par les supporters de Trump font le tour de la Toile depuis ce mercredi soir. Désolante, la situation a donné lieu à des scènes ahurissantes. Des sénateurs allongés sur le sol tentant de se cacher, des policiers obligés de dégainer leur arme au cœur de l'institution démocratique, des manifestants se prenant en photo avec le trophée qu'ils sont fiers d'avoir dérobé au Congrès... Mais de tous les supporters de Trump présents, ce mercredi 6 janvier, à Washington, l'un a particulièrement retenu l'attention par son allure particulière. Apparu torse nu, arborant de nombreux tatouages, une toque à cornes sur la tête, le visage peint aux couleurs de l'Amérique, l'homme n'a pas tardé à être identifié par des médias américains. Il s'agit de Jake Angeli, un partisan de la mouvance complotiste QAnon.

Ce n'est pas la première démonstration à laquelle participe le fervent supporter de Donald Trump. Il a de nombreuses fois été aperçu au cours des dernières semaines à des rassemblements en Arizona pour dénoncer le résultat de la présidentielle. Il a même posté en novembre 2020 un cliché sur lequel on le voit serrer la main de Rudy Giuliani, l'avocat de Donald Trump. Appuyant la théorie du locataire de la Maison-Blanche selon laquelle l'élection a été truquée, Angeli n'a donc pas hésité à prendre la route du Capitole ce mercredi, répondant à l'appel du Républicain.

>> À lire également: Quelles conséquences pour Donald Trump après les violences au Capitole? "Il pourrait être condamné pénalement"

Mais s'il est bien connu dans le rang des trumpistes, il l'est également au sein de la mouvance Qanon dont il défend corps et âme les théories. L'homme avait expliqué, à l'AZCentral, qu'il avait rejoint le groupe complotiste après avoir lu des théories conspirationnistes sur internet. "Je vois ce qui se passe réellement désormais", avait-il déclaré au média américain.

Et c'est pour relayer au mieux les théories prônées par QAnon que celui qui était chanteur et acteur a décidé d'adopter ce style si particulier. "Je fais ça pour attirer l'attention", avait-il confié au cours d'un rassemblement pro-Trump. Une fois l’œil du public attiré, l'homme en profite pour déverser sa haine et exposer les idées de la mouvance conspirationniste.

Angeli a également été aperçu à des protestations contre le confinement instauré pour faire face au Covid-19.