"Vous avez de bonnes chances de gagner la Maison Blanche", a déclaré ce proche du président républicain à ses rivaux, prenant acte de la dynamique qui semble porter Joe Biden face à Donald Trump.

Il a toutefois jugé légitime d'avancer pour confirmer la juge conservatrice Amy Coney Barrett qui est, selon lui, "exactement le type de candidats qu'on attend d'un président républicain", en raison de "qui elle est, de la façon dont elle mène sa vie et de sa philosophie".

La commission judiciaire du Sénat qu'il préside a donc fixé, avec le soutien des seuls élus républicains, au 22 octobre, un premier vote sur la candidature de cette magistrate, fervente catholique, opposée à l'avortement et mère de sept enfants. Ce vote de procédure ouvrira la voie au vote final, en séance plénière, probablement la semaine précédant l'élection présidentielle.

Compte-tenu de la majorité républicaine dans cette enceinte (53 sièges sur 100), la juge Barrett devrait sauf surprise obtenir le feu vert indispensable pour faire son entrée à la haute Cour et remplacer l'icône progressiste Ruth Bader Ginsburg, décédée le 18 septembre.

"C'est une honte", a dénoncé la sénatrice Amy Klobuchar, en rappelant que les républicains avaient refusé en 2016 d'auditionner un juge nommé à la Cour suprême par le président Barack Obama, sous prétexte que les élections présidentielles étaient trop proches. "Des millions et des millions de personnes sont en train de voter pendant que nous discutons", a-t-elle ajouté en plaidant, comme ses confrères, pour attendre le verdict des urnes.