Fabriqués en carton, ces lits se transforment en quelques secondes en cercueils. Un moyen pour remédier à la potentielle pénurie de lits d’hôpitaux en Colombie.

L’Amérique latine subit de plein fouet la pandémie. Le Brésil cumule 391.222 cas confirmés de contamination, pour une population de 210 millions d'habitants. Le Mexique a quant à lui dépassé les 8.000 décès mardi, un nombre que le gouvernement avait estimé comme le maximum possible pendant la pandémie.

En Colombie, le nombre de cas confirmés de Covid-19 augmente environ de 1.000 par jour, avec déjà plus de 20.000 cas depuis le début de la pandémie. Avec seulement 8.000 lits disponibles en soins intensifs pour une population avoisinant les 50 millions de personnes, la Colombie craint de manquer rapidement de lits d’hôpitaux et de cercueils.

Pour remédier à ce problème, une entreprise colombienne a proposé une solution qui fait beaucoup parler d'elle : des lits d’hôpitaux en carton qui pourront, s’il le faut, se transformer en cercueils. 

Morbide mais ingénieux

Après avoir été fermée pendant plusieurs mois, l’entreprise qui crée normalement des accessoires publicitaires en carton a décidé d’aider, à sa manière. " Quand nous avons vu ce qui se passait en Équateur, où les corps s'empilaient dans les rues, nous avons su que nous devions nous préparer d'une manière ou d'une autre ", explique au Guardian Rodolfo Gómez, le fondateur d'ABC Displays.

Son entreprise a annoncé pouvoir produire jusqu’à 3.000 lits par mois à un prix réduit, puisque le produit final ne coûterait pas plus de 95 dollars. " Les gens pourraient dire que nous fabriquons des lits de mort, mais nous essayons d'aider en cas de crise ", a-t-il ajouté.

Selon le fondateur, des clients potentiels se sont déjà manifestés au Brésil, au Mexique, au Chili ou encore aux Etats-Unis. Une idée morbide, mais qui pourrait être nécessaire si l’Amérique latine ne parvient pas à contrôler la propagation du coronavirus.