M. DeSantis a déclaré samedi l'état d'urgence afin d'allouer de nouveaux fonds pour affronter cette potentielle crise à Piney Point, où le revêtement plastique de ce réservoir, contenant plus d'un million de mètres cubes d'eaux usées toxiques et radioactives, a commencé à fuir.

Les autorités tentent de colmater la fuite, ainsi que de pomper de l'eau hors du réservoir afin d'y réduire la pression, mais ont averti que de l'eau contaminée pourrait se répandre dans les environs.

Des responsables du compté de Manatee ont ordonné samedi l'"évacuation complète" de la zone autour du réservoir suite à l'"aggravation de la fuite du stock de phosphogypse", un sous-produit de la fabrication d'engrais, considéré comme faiblement radioactif.

Plus de 300 habitations sont concernées par l'ordre d'évacuation.

Ron DeSantis avait annoncé sur Twitter qu'il se rendait dimanche dans le comté de Manatee pour rencontrer des responsables locaux et faire le point sur la situation à Piney Point.

"Tous les habitants devraient tenir compte des ordres d'évacuation", a-t-il écrit.

La responsable en charge de l'agriculture en Floride, Nicole Fried, a adressé un courrier au gouverneur, affirmant que la crise en cours n'était que la dernière affectant le site.

"Depuis plus de 50 ans, cette exploitation minière du centre de la Floride a provoqué de nombreux désastres et incidents environnementaux et de santé publique", a-t-elle écrit, ajoutant que le revêtement du réservoir avait déjà cédé à plusieurs reprise par le passé.