Entre 5 et 8% de la population américaine a été contaminée par le coronavirus causant la Covid-19, a estimé jeudi le directeur des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), Robert Redfield, qui insiste que la pandémie est loin d'être enrayée dans le pays. 

"Entre 5, 6, 7 ou 8% des Américains ont eu une infection, qu'ils le sachent ou pas", soit plus de 20 millions de personnes et de l'ordre de dix fois plus que le nombre recensé de cas (2,4 millions), a dit Robert Redfield lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Ces chiffres se fondent sur des tests sérologiques menés sur des échantillons représentatifs de la population, et qui permettent de voir si le système immunitaire d'une personne est entré en contact auparavant avec le virus.

Ils n'ont pas été publiés officiellement par les CDC, mais correspondent aux ordres de grandeur observés dans divers pays ou lieux où des études sérologiques ont été menées. Il s'agit d'une moyenne nationale. Dans certains endroits très touchés, le taux est sans doute supérieur, comme à New York, où le gouverneur a annoncé que plus de 20% des habitants de la ville au total avaient contracté le virus.

"Cette pandémie n'est pas terminée", a dit Robert Redfield. "L'outil le plus puissant à notre disposition est la distanciation physique", a-t-il répété, alors que les contagions sont en hausse dans une grande partie des Etats-Unis, dans le sud et dans l'ouest, des régions qui avaient été relativement épargnées au printemps, mais où le port du masque et les autres mesures barrières sont peu adoptés. Robert Redfield a du reste mis la hausse actuelle du nombre de cas, similaire aux records du mois d'avril, sur le compte d'un meilleur dépistage, puisque les Etats-Unis réalisent un demi-million de tests par jour.