Le président équatorien Lenin Moreno a ordonné samedi le couvre-feu et l'instauration d'un contrôle militaire sur Quito et ses alentours, au 11e jour de violentes manifestations contre ses réformes économiques, contrepartie d'un prêt du FMI. 
La mesure "entrera en vigueur" samedi à partir de 15H00 (20H00 GMT) et "facilitera le travail de la force publique face aux intolérables débordements de violence", a-t-il annoncé sur Twitter.