"Je suspends ces initiatives jusqu'à la fin des élections", a annoncé dans un communiqué Louis DeJoy, ce proche de Trump, à la tête de la poste américaine depuis le printemps.

Ces réformes censées redresser la trajectoire financière de ce service public, ont pour effet de ralentir le courrier. L'opposition démocrate y voit la main du président Donald Trump pour empêcher le vote par correspondance, le soupçonnant de favoriser son adversaire démocrate Joe Biden.