Facebook a annoncé mercredi avoir supprimé pour désinformation de vieilles pages de Roger Stone, un très proche compagnon de route du président américain Donald Trump.

C'est la récente publication de documents amassés durant l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur l'ingérence de la Russie dans la présidentielle de 2016, qui a permis aux limiers de Facebook de mesurer l'ampleur du réseau crée par Roger Stone et de fermer des pages de cet ami de longue date du président américain, personnage aussi haut en couleurs que sulfureux.

La plateforme, qui avait déjà découvert une partie du réseau en enquêtant sur les tentatives des Proud Boys, un groupe d'extrême-droite banni du réseau en 2018, a bloqué plusieurs dizaines de comptes et pages, eux-mêmes suivis par 260.000 abonnés ainsi que 4 comptes Instagram.

Le réseau était le plus actif entre 2015 et 2017, précise Facebook.

C'est dans le cadre de l'enquête Mueller que Roger Stone a été condamné à 40 mois de prison pour parjure.

Le premier réseau social du monde précise que ces comptes n'ont dépensé que 308.000 dollars en publicités et ont payé en dollars.