Plusieurs véhicules et bus de police étaient disposés dans les rues aux abords du bâtiment qui fait office de résidence pour Donald Trump, son épouse Melania et son fils Baron, à Manhattan.

Lors d'une conférence de presse mardi, le chef de la police new-yorkaise a assuré que ses agents seraient prêts à répondre à tout incident mais qu'il n'y avait pas de menace crédible.

Il a toutefois précisé que le dispositif policier dans la mégalopole resterait renforcé au-delà de mardi, jour du scrutin. "Dans les jours prochains, il y aura des policiers supplémentaires qui seront disponibles pour répondre à toute forme d'incident".

Le New York Post rapportait aussi que certains commerces de Manhattan avaient couvert leurs devantures, anticipant la possibilité de débordements éventuels.