Depuis plusieurs jours, une carte de Saint-Valentin moquant le décès de George Floyd circulerait parmi les officiers de la police de Los Angeles, suscitant une vive polémique.

Sur la carte en question figure une photo de Floyd, cet Afro-américain décédé en mai dernier à Minneapolis sous les coups de la police, accompagnée de l'inscription "You take my breath away" (NDLR: "Tu me coupes le souffle"). Cette citation, qui se veut apparemment humoristique et romantique dans le cadre de la Saint-Valentin, fait référence aux dernières paroles de George Floyd, qui, sous la pression du genou d'un policier, avait déclaré à plusieurs reprises "Je ne peux plus respirer", avant de mourir.

L'humour douteux de ces policiers américains a rapidement suscité une vive polémique aux Etats-Unis, dans un climat toujours tendu après les nombreuses manifestations contre le racisme et les violences policières qui ont secoué le pays l'été dernier.

Le chef de la police de Los Angeles a indiqué avoir ouvert une enquête interne afin de déterminer comment la carte a pu arriver sur le lieu de travail et quel employé a pu être impliqué. "Les responsables devront faire face à ma colère", a-t-il dit, précisant que la tolérance zéro était de mise dans le cadre d'attitudes racistes.

De son côté, la famille de George Floyd a réagi par le biais de son avocat: "Cela va bien au-delà d'une insulte. Que quelqu'un puisse être aussi insensible et cruel pour faire une telle chose, ça dépasse l'entendement. Cela montre à quel point la culture au sein des forces de police est merdique. Nous exigeons que toutes les personnes impliquées soient tenues responsables de leur comportement répugnant et que des excuses soient immédiatement présentées à la famille".