Amérique Aux Etats-Unis, un homme qui avait donné le corps de sa mère pour la recherche scientifique a découvert avec horreur que celui-ci avait été vendu à l'armée pour tester des explosifs.

Cette histoire fait froid dans le dos. En effet, dans l'Etat d'Arizona, Jim Stauffer, qui a perdu sa mère en 2013, vient d'apprendre que le corps de celle-ci a été utilisé pour des "tests d'explosion" après avoir été vendu à l'armée américaine.

Cette histoire est d'autant plus horrible que Jim avait donné le corps de sa défunte mère au Biological Resource Center de Phoenix afin que son cerveau soit utilisé pour la recherche médicale sur Alzheimer, maladie dont souffrait sa maman.

A la suite d'une enquête menée par Reuters, Jim a finalement appris que sa mère "avait été attachée à une chaise sur une sorte d'appareil, et une détonation a eu lieu juste sous elle pour avoir une idée de ce que le corps humain subit lorsqu'un véhicule est frappé par un engin explosif".

Jim a bien évidemment porté plainte contre le centre de don.