En ouverture de la réunion virtuelle, coronavirus oblige, l'actrice Julia Louis-Dreyfus a pris la parole et s'est fait remarquer. La comédienne, connue pour ses rôles dans les séries "Veep" ou "Seinfeld", est revenue sur l'actualité de la campagne américaine et n'a pas hésité à se moquer ouvertement de Donald Trump.

Sur le ton de l'humour, elle a encouragé les électeurs qui souhaitaient obtenir des informations sur le vote à envoyer "VOTE" par sms au 30330, alors que le président américain est accusé de vouloir saborder les votes par correspondance.

"30330, ça serait le score du président au golf s'il ne trichait pas", a ajouté l'actrice, tout sourire. Un nombre facile à retenir déclare aussi Julia Louis-Dreyfus, puisque "ça sera l'année où Donald Trump publiera ses déclarations de revenus."


Julia Louis-Dreyfus a aussi volontairement écorché le nom du vice-président américain Mike Pence dans un échange avec le présentateur, revenant sur la polémique de la prononciation du nom de la colistière de Joe Biden, Kamala Harris, par le vice-président lors d'un discours. "Mike Pince, où est-ce Pance ? Un bizarre nom étranger", plaisante l'actrice. Et le présentateur de lui répondre: "Oui, ça ne sonne pas très américain".

Plus tard, l'actrice a aussi raconté les raisons de son soutien à Joe Biden et comment s'est déroulé leur premier contact. Alors vice-président de Barack Obama, Biden l'avait appelée à propos d'un article de magazine dont l'actrice était le sujet.

"Tout ça pour vous rappeler que Joe Biden sait lire", rigole encore Julia Louis-Dreyfus, faisant référence aux capacités intellectuelles de Donald Trump, souvent décriées.