L'école de samba Viradouro a remporté mercredi le concours du défilé du carnaval de Rio, avec son hommage aux femmes noires du Brésil, pays au passé esclavagiste.

Avant même la fin de la lecture du palmarès, les membres de l'école ont fait éclater leur joie. Il s'agit d'un deuxième titre pour Unidos de Viradouro, le précédent remontant à 1997.

L'école de samba a rendu hommage à travers la thématique choisie pour sa parade à la résistance des femmes esclaves au Brésil, pays où l'esclavage a perduré jusqu'à la deuxième moitié du XIXe siècle.

Son premier char représentait un immense aquarium rempli de 7.000 litres d'eau minérale, dans lequel nageait une sirène noire à la longue queue de poisson dorée.

Pour interpréter la chorégraphie faite de plongeons gracieux et de longues séquences en apnée, Viradouro avait fait appel à Anna Giulia, seule membre noire de l'équipe nationale brésilienne de nage synchronisée.

Les écoles de samba ont défilé lundi et mardi devant 70.000 spectateurs massés au sambodrome. Plus d'un an après l'arrivée au pouvoir du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, elles n'ont pas lésiné, au-delà du strass et des paillettes, sur les messages politiques, avec notamment des critiques plus ou moins voilées envers le chef de l'Etat.