L'élu américain à la Chambre des représentants Justin Amash, qui a quitté le Parti républicain en raison de divergences avec Donald Trump et qui a voté en faveur de sa destitution, a annoncé mardi qu'il se préparait à présenter sa candidature à l'élection présidentielle de novembre.

"Allons-y", a dit l'élu du Michigan (nord) en annonçant avoir lancé la création d'un comité exploratoire, un signe fort qu'il va briguer la Maison Blanche.

Elu en 2010, M. Amash, 40 ans, est indépendant depuis qu'il a quitté son ancien parti à l'été. Il entend obtenir la nomination du Parti libertarien, formation qui milite pour des libertés individuelles fortes et est favorable à une législation minimale.

"Nous sommes prêts pour une présidence qui va restaurer le respect pour notre Constitution et qui va rassembler à nouveau le peuple", a-t-il écrit sur Twitter.

Le grand duel de cette élection se jouera entre le président sortant Donald Trump et le démocrate Joe Biden, ancien vice-président.

S'il est candidat, M. Amash pourrait obtenir le soutien de certains républicains frustrés par la politique de Donald Trump ainsi que de démocrates mécontents du choix de Joe Biden.