Les autorités des villes boliviennes de La Paz et d'El Alto vont marquer avec des écriteaux les maisons des malades du coronavirus qui refusent de se confiner, face aux nombreuses violations des mesures sanitaires par des personnes contaminées, a annoncé mardi un ministre. "Pour les gens qui ont le coronavirus et qui ne veulent pas s'isoler, nous allons mettre un panneau sur leur maison qui dira: il y a la Covid-19 ici", a déclaré le ministre des Travaux publics, Ivan Arias, dont le projet a été approuvé par les grandes villes de La Paz et El Alto.

M. Arias a évoqué de nombreux cas de non respect des mesures d'isolement par des malades de la Covid-19, notamment celui d'une famille qui, tout en se sachant infectée, a signé une déclaration sur l'honneur affirmant le contraire afin de pouvoir embarquer à bord d'un vol intérieur. A la suite de quoi tout l'équipage de l'avion a dû être mis en quarantaine.

"Nous ne pouvons plus supporter que des gens irresponsables mettent en danger la vie de la population", a affirmé le ministre. Le coronavirus a contaminé plus de 10.500 personnes et fait plus de 300 morts en Bolivie, pays de 11 millions d'habitants.