Selon le Huffpost, la police a informé les Démocrates lundi soir de trois autres manifestations potentiellement dangereuses et prévues dans les jours à venir.

Lors d'un appel privé, les nouveaux dirigeants de la police du Capitole ont expliqué aux Démocrates qu'ils suivaient de près trois plans d'action qui pourraient représenter une réelle menace pour les membres du Congrès alors que Washington se prépare à l'inauguration présidentielle de Joe Biden (20 janvier 2021).

La première est une manifestation annoncée comme "la plus grande manifestation armée sur le sol américain." La deuxième est une manifestation pour Ashli Babbitt, la dame tuée lors de l'invasion du Capitole.

La troisième et dernière consisterait en la mise en place d'un périmètre autour du Capitole, de la Maison Blanche et de la Cour suprême par les supporters de Trump qui souhaitent bloquer l'entrée aux démocrates, peut-être les tuer, afin de permettre aux Républicains de prendre le contrôle du gouvernement, toujours selon le Huffpost. Les députés ont appris que ce dernier complot comprenait également des plans pour encercler la Maison Blanche afin de protéger Trump. 

Selon les Démocrates, la police du Capitole et la Garde nationale se préparent à l'arrivée potentielle de dizaines de milliers de manifestants armés à Washington. L'armée et la police ne prévoient pas de tirer sur qui que ce soit avant que l'un des émeutiers ne tire, mais il pourrait y avoir des exceptions, explique la version US du média.

Tous ces complots pourraient ne jamais se concrétiser. La police du Capitole a établi un nouveau périmètre avec des clôtures et des barbelés. La Garde nationale a déjà été appelée pour aider à protéger le Capitole.