Santé Canada a assuré dans un communiqué que son approbation d'un report de trente jours, du 31 mai au 1er juillet, "de la date de péremption de deux lots d'AstraZeneca", "est fondée sur des données scientifiques probantes".

Cette modification "permettra aux provinces et aux territoires d'utiliser leurs stocks existants", souligne le ministère de la Santé.

Un porte-parole de Santé Canada a précisé qu'il y avait, au 22 mai, environ 49.000 doses d'AstraZeneca avec une date d'expiration au 31 mai dans l'ensemble du pays. Selon la chaîne CBC, une bonne partie de ces doses doit être utilisée dans la province d'Ontario.

Les autorités sanitaires du pays avaient approuvé une durée de conservation de six mois pour le vaccin anti-Covid-19 d'AstraZeneca. Elles indiquent avoir reçu le 27 mai, un document de la compagnie "comprenant des données sur la stabilité du produit et des données tirées de modèles mathématiques qui démontraient que la qualité, l'innocuité et l'efficacité de deux lots en question se maintiendraient pendant un mois supplémentaire, soit sept mois en tout".

Plusieurs provinces canadiennes ont annoncé en mai leur décision de suspendre par précaution l'administration du sérum d'AstraZeneca pour les personnes recevant leur première dose de vaccin, en raison d'une hausse de nombre de thromboses liées au vaccin. Mais celui-ci continue à être utilisé pour les personnes ayant reçu une première dose d'AstraZeneca et souhaitant recevoir une seconde dose du même produit.

Quelque 23 millions de doses de vaccins ont jusqu'ici été administrées au Canada, qui compte 38 millions d'habitants. Un peu plus de 55% de la population a reçu une dose et 5% deux doses.

Outre AstraZeneca, les vaccins de Pfizer, Moderna, et Johnson & Johnson, sont approuvés au Canada.