Une annonce qui peut surprendre après l'actualité récente. Les relations entre les deux hommes s'étaient en effet fortement dégradées ces dernières semaines.

Le chef de file des républicains avait publiquement accusé l'ex-président américain d'être "responsable" de l'assaut meurtrier du Capitole.

Donald Trump avait quant à lui appelé les républicains à se retourner contre leur chef de file. "Mitch est un politicien renfrogné, maussade, qui ne sourit jamais et si les sénateurs républicains restent avec lui, ils ne gagneront plus", avait écrit l'ex-président dans un communiqué cinglant.