"Je fais cela pour montrer que les gens doivent être prêts à se faire administrer le vaccin lorsqu'il sera disponible, il n'y a pas de quoi s'inquiéter", avait dit le futur président juste après l'injection du vaccin Pfizer, le 21 décembre dans un hôpital de Newark, dans le Delaware.

L'équipe de transition a indiqué que la seconde injection sera également administrée devant les médias, sans donner davantage de détails.

Plus de 374.000 personnes sont mortes du nouveau coronavirus aux Etats-Unis et Joe Biden a dénoncé comme une "mascarade" la distribution des vaccins dans son pays organisée par le gouvernement du président sortant Donald Trump.

La future administration Biden a annoncé qu'elle distribuerait toutes les doses de vaccin contre le Covid-19 à disposition, plutôt que d'effectuer la rétention de la moitié des doses pour respecter les délais de la seconde injection.