"Les citoyens Yveckel Dieujuste Dabresil, Wendelle Coq Thelot et Joseph Mécène Jean-Louis, juges à la Cour de cassation, sont mis à la retraite", annonce le numéro spécial du Journal officiel d’Haïti. Ces trois juges, dans un pays où la justice est indépendante selon la Constitution, font partie de l’opposition politique, qui considère que le mandat de M. Moïse s’est achevé dimanche (voir La Libre du 9 fév.). La loi fondamentale haïtienne énonce cependant que les juges de la plus haute cour d’appel du pays sont "inamovibles" et "ne peuvent être destitués que pour forfaiture légalement prononcée ou suspendus qu’à la suite d’une inculpation".

La décision de M. Moïse est une pression supplémentaire contre l’opposition qui a désigné Joseph Mécène Jean-Louis comme dirigeant intérimaire.