La plus grande fédération américaine de syndicats, l'AFL-CIO, a annoncé mardi qu'elle soutenait le candidat démocrate Joe Biden dans la présidentielle de novembre face au président républicain Donald Trump, en éreintant sa réponse "négligente" à la crise du Covid-19.

"Joe a employé sa voix et son vote pour faire avancer la cause des travailleurs", a déclaré Richard Trumka, le président de l'AFP-CIO qui dit représenter 55 syndicats et 12,5 millions de membres.

L'ancien vice-président de Barack Obama et ex-sénateur pendant plus de 35 ans "s'est battu durant toute sa carrière pour des salaires décents, une couverture santé, des protections pour la retraite et les droits civiques", a-t-il ajouté.

M. Trumka dit comprendre que des travailleurs désireux de rompre avec des "décennies de politiques qui nous ont laissés plus pauvres et affaiblis" aient "parié" en 2016 sur le milliardaire républicain.

Mais "au cours des quatre dernières années, le président a montré son vrai visage" avec la mise en oeuvre de politiques qui leur ont nui, affirme-t-il dans une vidéo.

"Pire encore, les familles de travailleurs américains et leurs régions souffrent à cause de la réponse défaillante, tardive, désorganisée et meurtrière de Trump au coronavirus", a-t-il ajouté.

Joe Biden, 77 ans s'est réjoui de ce soutien en affirmant vouloir "devenir le meilleur président des travailleurs de toute l'histoire américaine".

"Et face au Covid-19, l'importance des syndicats pour ce pays apparaît sans aucun doute: en se battant pour que leurs travailleurs obtiennent des équipements de protection, des congés payés, et des lieux de travail plus sûrs", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Joe Biden mène Donald Trump, 73 ans, de 5,5 points dans la moyenne des sondages nationaux établie par le site RealClearPolitics. Mais ils sont à prendre avec précaution car l'élection présidentielle américaine se joue souvent à l'échelle de quelques Etats clé.

Donald Trump avait remporté en 2016 des victoires surprises dans plusieurs Etats du Midwest, faits de bassins ouvriers et régions rurales, qui l'avaient porté jusqu'à la Maison Blanche.