À partir du 12 mai, les services consulaires ne seront plus disponibles que pour les Américains en situation d'urgence. Par ailleurs, l'ambassade n'accorde pratiquement plus de visas qu'aux diplomates.

La semaine dernière, le président Vladimir Poutine a signé une loi réduisant le nombre d'employés locaux dans les postes diplomatiques d'une série de "pays inamicaux", dont les États-Unis. Au total, 75% des employés de l'ambassade américaine à Moscou devront donc partir.

Dans une déclaration, l'ambassade américaine s'est dite "déçue" de ces nouvelles règles.