Le chef des républicains à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, a déclaré mardi qu'il ne soutiendrait pas la création d'une telle commission. Il a souligné, entre autres, qu'une enquête pénale sur les violences est déjà en cours et que les travaux de la commission prévue pourraient contrecarrer et miner cette enquête.

La présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi, a déclaré vendredi que républicains et démocrates réunis au sein de la commission de la sécurité intérieure avaient convenu de créer une commission d'enquête, laquelle commencerait ses travaux cette semaine. Les événements du 6 janvier, "l'une des pages les plus sombres de notre histoire", doivent être discutés entre les parties au sein d'une commission indépendante, selon Mme Pelosi.

Les partisans de l'ancien président républicain Donald Trump avaient pris d'assaut le siège du Congrès des États-Unis à Washington le 6 janvier. Cinq personnes ont été tuées, dont un policier du Capitole. Le FBI traite l'agression comme du terrorisme domestique.