"Jill et moi sommes dévastés en apprenant la violente attaque à un poste de contrôle de sécurité au Capitole des Etats-Unis", a-t-il dit dans un communiqué, ordonnant la mise en berne des drapeaux des bâtiments publics fédéraux.

Un policier est mort et un autre a été grièvement blessé devant le siège du Congrès américain lorsqu'un suspect leur a foncé dessus en voiture, avant de brandir un couteau et d'être tué.

"Nous savons à quel point les temps sont durs pour le Capitole, pour tous ceux qui y travaillent et ceux qui le protègent", a déploré le président, moins de trois mois après l'assaut meurtrier du siège du Congrès américain par des partisans de Donald Trump.